• Blackout.....

    Voyages..

     Plus de courant……

     

     

      Je viens juste de  me caler

      confortablement 
      au fond du fauteuil…

      le verre à portée…

      le doigt sur la télécommande …..

      je m’apprête à revoir avec délice
      le merveilleux
      « Sailor et Lula » de Lynch…

     

    D’un seul coup plus rien…

    le noir total….

    le noir et le silence…


    L’obscurité….
    faiblement repoussée autour du halo de  la bougie parfumée vanille
    sur la table basse…et des lueurs mouvantes de l’insert…..
    le jardin fantomatique derrière la porte vitrée…
    3 points blafards comme des lucioles géantes…les lampes solaires….
    la nuit profonde…la nuit partout….
    chargée de toutes les angoisses….d’incontrôlables peurs séculaires…

     

    Je n’ai pas bougé….désorienté…j’attends….
    un bug dans les habitudes…..
    une éternité de réflexes mise à mal…..
    des repères évanouis….j’attends…que la lumière soit…
    que la vie revienne….perdu dans une ambiance d’autres temps…

     

    A tâtons  dans un tiroir je retrouve une lampe de poche….
    faible éclairage des piles usées…
    je me cogne un peu partout à la recherche d’une radio transistor…
    je finis par mettre la main dessus à l’étage…
    manque de m’écraser au bas de l’escalier….
    reprend ma place au coin du feu…rassurant…

    me promène sur la bande FM….festival de niaiseries…
    suis sidéré des progrès du communautarisme au sein des radios…blacks….beurs….juifs…jaunes…gays….on a chacun la sienne……
    un type pérore doctement sur un match de foot….
    comme un exégète nous ferait une analyse circonstanciée
    d’un drame de Shakespeare…
    des « musiques »…des sons…des bruits….
    je me rend compte à quel point je ne suis plus dans mon époque….
    le plus inquiétant…c’est que je m’en réjouis….
    de la pub…des conneries….
    je pense à une saillie de Desproges…entendue hier sur un blog… 

    » …une inculture et une pauvreté d’esprit
    que l’on ne rencontre plus guère
    que chez les animateurs de radios libres…. »….


    j’ai bien l’impression que çà a encore empiré depuis l’époque….
    la nuit jusque dans les têtes…..je tourne le bouton……………………..





     


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mercredi 17 Mars 2010 à 07:35
    CLIC !

    Merci pour la reference à Desproges  qui reste un Maître incontesté 
    2
    Mercredi 17 Mars 2010 à 08:38
    Oui , tu as raison de dire que  la nuit s'épaissit dans les consciences , à voir la masse du peuple ( dont je fais partie ) ventre mou et obscur , ça augure mal de l'avenir ! quant aux radios , ou c'est moi qui suis grincheuse , ou c'est vrai ...je constate depuis quelques mois une descente vers...la médiocrité  ( et je n'écoute pas de radios libres parfaitement imbéciles !  ) La Parole est donnée à des Jeanfoutres de tous poils ! Ils en usent et abusent...le ventre mou gargouille   ! si ce n'est , j'ai peur du noir comme une gamine
    3
    Bottle Profil de Bottle
    Mercredi 17 Mars 2010 à 09:10
    @ Félix.....toujours bon de citer Desproges....il aurait beaucoup à dire en ce moment.....
    4
    Bottle Profil de Bottle
    Mercredi 17 Mars 2010 à 09:13
    @Blanche.....la nuit se fait d'autant plus inquiétante que les phares se font de plus en plus rares......
    5
    CH
    Mercredi 17 Mars 2010 à 15:56
    De toutes façons , on t'entend ( et on te voit ) cogiter ...un film ...dans la tete et hors de la tete ...
    Oui ...moi aussi , à coté de la plaque et contente de l'etre ...
    6
    Bottle Profil de Bottle
    Mercredi 17 Mars 2010 à 17:02
    A côté de la plaque.....à la fois au-dehors et au-dedans....ici et ailleurs.....et souvent au-dessus....  
    7
    Lundi 22 Mars 2010 à 21:07
    N'empêche ... n'empêche ... que tu as eu besoin de "compagnie" ...

    J'adore les pannes d'électricité, et j'ai sous le coude depuis longtemps l'idée d'en faire un article un jour. Ce que j'aime, c'est combien on se sent d'abord très con avec pleins de réflexes qui n'appellent que des appareils ... électriques. Puis comme vient l'évidence d'un soulagement profond ... Certains soirs, je coupe le maximum, allume pleins de bougies, et déguste un verre de Gewürtzraminer en lisant des lignes qui dansent dans les flammes.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :