• Je vous parle d'un temps.....

    Tout sur Bottle...

     

     

    1962…………………

     

    Je manque d’argent……..
    Mes parents font ce qu’ils peuvent , mais ça me donne mauvaise conscience , je ne peux ignorer que les sacrifices qu’ils consentent à mon seul bénéfice se font au détriment du légitime nécessaire auquel le reste de la famille est en droit d’aspirer .

     

    J’ai rempli des papiers pour obtenir une Bourse d’études ,
    j’ai déposé mon dossier au secrétariat de l’école et j’attend la réponse , pour l’instant , j’en suis réduit à me servir dans le matériel de camarades plus fortunés et complaisants….
    quand il me prend l’envie ou plus exactement l’irrépressible besoin d’exprimer mes états d’âme sur papier à dessin dans la glaciale ambiance , en cette fin d’automne , de ma mansarde sans chauffage , je n’ai d’autre solution qu’utiliser ce qui me tombe sous la main pour donner des couleurs à mes fantasmes…..tout est bon pour y parvenir…..café soluble , chocolat en poudre , sachets de thé , récupérés je ne sais où , tabac macéré , vin rouge ou jaune d’œuf….je me défoule allègrement au mélange douteux de tous ces ingrédients pour un résultat surprenant et plein d'étonnantes nuances qui ne doivent rien à la tès onéreuse boutique des Beaux-Arts …..la nécessité au service de l’imagination , je deviens par la force des choses , un spécialiste dans le recyclage artistique des fonds de poubelles.

     

    J’aime bien rire et faire rire, avec de l’humour l’insupportable l’est beaucoup moins et un bon mot laisse souvent plus de trace qu’une bonne action , je dessine comme je respire , il m’est donc naturellement apparu d’une lumineuse évidence que le mariage de l’aisance graphique et du comique pouvait rapidement et à peu de frais m’apporter un lucratif moyen d’existence.

    Sans plus attendre , je me met au travail et dans la même soirée je griffonne quinze dessins désopilants dont cinq inspirés de l’actualité politique. Il ne me reste plus qu’à les soumettre à l’avis de spécialistes.


    Le lendemain aux aurores , je me précipite au kiosque à journaux de la place du Palais Royal et relève les adresses des hebdomadaires étagés sur le présentoir , sourd aux protestations du locataire des lieux qui me fait vertement remarquer , furibard et à juste titre , qu’il ne fallait pas prendre son bout de trottoir pour un salon de lecture et qu’il fallait payer pour voir.

    L’après-midi même , mon carton sous le bras , j’entreprend ma tournée , par chance la plupart des adresses ne sortent pas du périmètre de mon quartier , je peux aisément toutes les faire à pied.
    Invariablement , je sonne aux portes et demande , plein de candeur naïve , à voir le Rédacteur en Chef…..à ma grande surprise , pratiquement partout et sans préalable , on accède à ma demande avec une surprenante facilité .

    A la fin de la journée , j’avais rencontré beaucoup de Messieurs très importants qui m’avaient écouté et regardé mes dessins , pleins d’une bienveillance amusée . A l’exception du Canard Enchaîné où les dessinateurs dataient de la fondation du journal et interdisaient leur porte à la génération montante , partout , d’Ici Paris , Aux Ecoutes , Lui , en passant par Les Echos ou l’Os à Moelle , j’ai été reçu à bras ouverts , non seulement mes dessins avaient plu , mais j’en avais vendu la plus grande partie et tous m’ont demandé de venir régulièrement leur en présenter de nouveaux au jour prévu dans la semaine pour la réception des dessinateurs.

    J’ai donc pris l’habitude plusieurs fois par mois de faire antichambre en compagnie de célébrités comme Reiser , Cardon , Nitka et autres , d’un journal au suivant pour placer ma production.

    J’étais le plus jeune , à tout juste dix-neuf ans je n’avais pas le droit d’avoir un compte en Banque , et pour chaque dessin vendu , je devais me présenter à la caisse pour me faire payer en liquide.
    Je suis tout de suite devenu copain avec la joyeuse bande de mes nouveaux collègues humoristes , entre deux canards , nous faisions halte au bistrot…et l’ambiance était loin d’être triste…….

     

     

     

     


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    CATH123 Profil de CATH123
    Dimanche 3 Avril 2011 à 00:16

    Ouf : te revoila parmi nous---une année 1962...je ne me souviens pas avoir lu ce billet (mais un autre sur 1962)...l'émotion est tjs présente, le narrateur ne change pas : cool, le plaisir égal pour nous !...Amitiés printanières


     

    2
    Bottle Profil de Bottle
    Lundi 4 Avril 2011 à 16:40

    1 - Amitiés Cath....entre deux absences.....

    3
    Mardi 9 Août 2011 à 16:37

    moi j'ai eu la chance de connaitre cette époque............

    4
    Bottle Profil de Bottle
    Mardi 9 Août 2011 à 21:47

    3 - ....une vraie chance Kleo........plus j'avance dans le temps....plus j'en suis intimement persuadé....

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :