• Mon petit Liré ...

    Mon petit Liré ...

     

     

    On n'oublie jamais l'endroit d'où l'on vient …

    berceau de l'enfance et de l'adolescence ..

    creuset des premières émotions ...des rêves et folles ambitions ..

    qui vous marque pour toujours d'une empreinte indélébile

    que l'on porte et emporte avec soi tout au long de l'existence

    bien à l'abri , dans le secret intime du coeur et de la mémoire …

     

    Du Bellay bien avant moi …

     

     

     

    Heureux qui, comme Ulysse, a fait un beau voyage,
    Ou comme cestuy-là qui conquit la toison,
    Et puis est retourné, plein d'usage et raison,
    Vivre entre ses parents le reste de son âge !

    Quand reverrai-je, hélas, de mon petit village
    Fumer la cheminée, et en quelle saison
    Reverrai-je le clos de ma pauvre maison,
    Qui m'est une province, et beaucoup davantage ?

    Plus me plaît le séjour qu'ont bâti mes aïeux,
    Que des palais Romains le front audacieux,
    Plus que le marbre dur me plaît l'ardoise fine :

    Plus mon Loir gaulois, que le Tibre latin,
    Plus mon petit Liré, que le mont Palatin,
    Et plus que l'air marin la doulceur angevine.

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :