• Schiele.....

     

    Pour refermer ce triptyque …..

    totalement et délibérément  arbitraire au cœur de l’ »Art Nouveau » ,

     

    j’ai choisi Egon Schiele….

    S’il a été influencé par Klimt , j’avoue l’avoir été par lui….

    un très grand du dessin…un tourmenté au geste précis et incisif….

    fascinant……

    Je me retrouve dans sa démarche…

    dans la passion du graphisme qui l’emporte sur la composition ou la couleur….

     

    Egon Schiele ..(12 juin 1890  31 octobre 1918.)

     

    Il commença à peindre dès 1905, notamment des autoportraits. Son père décéda cette année-là, et son oncle, qui devint son tuteur, tenta de l'orienter vers une carrière dans les chemins de fer. Avec l'accord de sa mère et l'appui de son professeur de dessin, il entra à l'Académie des beaux-arts de Vienne, où il eut du mal à supporter la tutelle académique de ses professeurs.

    À Vienne, il découvrit cependant un art différent lors d'une exposition d'artistes du deuxième mouvement de Sezession (Sécession en français), plus proche de l'Art nouveau; en 1907, il rencontra Gustav Klimt, qui s'intéressa à lui et fut pour lui son modèle et son maître. Schiele lui voua une grande admiration, admiration qui fut réciproque de la part de Klimt. Il fit sa première exposition en 1908.

    À ses débuts, Schiele resta proche du Jugendstil (nom donné au mouvement Sécession en Allemagne par la revue Jugend), puis il prit ses distances. En 1909, il participa à l'Internationale Kunstschau; ce fut cette année-là qu'il s'installa à Vienne, après avoir vécu à Krumau, en Bohême du Sud (aujourd'hui Český Krumlov, en République tchèque. Il peignait alors de nombreux portraits d'amis et autoportraits.

    Il rencontra en 1911 une jeune femme à la réputation sulfureuse, Wally Neuzil, qui lui servit de modèle. Il fut arrêté en 1912 en raison de ses dessins érotiques et du soupçon porté contre lui de détournement de mineurs, ce qui lui valut de passer vingt-quatre jours en prison. L'une de ses œuvres les plus célèbres de cette époque fut Le Cardinal et la nonne, plagiat du Baiser de Gustav Klimt. À partir de 1913, il participa à de nombreuses expositions internationales.

    Il rompit avec Wally Neuziel (ou Valerie Neuziel) et épousa Edith Harms le 17 juin 1915, inaugurant ainsi une période moins tourmentée de sa création. Le 28 octobre 1918, sa femme, alors au sixième mois de sa grossesse, décéda de la grippe espagnole. Egon Schiele mourut de la même maladie, trois jours plus tard, le 31 octobre 1918.

     


     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :