• Week-End ... 

     Devant mon clavier noir …

      comme devant une page blanche…à attendre l’inspiration
      qui peine à se frayer un chemin jusqu’aux touches…..

      Que vous dire….un week-end éclair comme beaucoup d’autres…

      projets sans conviction du vendredi soir ,

      d’aller traîner sur un quelconque site encombré

      des journées du Patrimoine…..

      Le samedi matin à paresser au lit…

      à zapper sur les 250 chaînes du bouquet satellite….
      encore tout nouveau …tout beau...

      

    surprenant de passer de la disette à l’indigestion….

    fasciné par les 6 chaînes chinoises…sous-titrées…en chinois…

    surtout par les pubs…beaucoup de mal à m’en détacher

    pour aller explorer les russes ou les arabes…

     

    Les courses hebdomadaires…soleil radieux…..

    pas vraiment envie d’aller se mêler à la foule du patrimoine…

    promenade avec la chienne………

    puis prise de tête avec les nouveaux logiciels de l’ordi…….

    prise de tête avec les mêmes encore le dimanche…. jusque tard dans la soirée….

    avec un œil distrait sur le match….

    87 à 10……la Namibie a perdu…tout le monde est content….

    moi je pense à Corneille…non…..pas le chanteur….celui du Cid….. 

     ...celui qui à écrit fort justement :

    » A vaincre sans péril…on triomphe sans gloire… »…

                                 


    votre commentaire
  • La belle indifférence ... 

    « ... l’hédonisme d’Anaxarque….. faisait résider le souverain bien dans l’impassibilité, la capacité de ne pas se laisser affecter par le monde, ses petitesses et ses mesquineries. Très probablement, la joie philosophique consiste à vivre au-dessus des contingences habituelles, à côté des préoccupations du plus grand nombre, dans un autre endroit que sur la scène triviale du quotidien de l’homme de la rue. Plaisir d’être et d’exister comme une individualité solaire, libre, indépendante, autonome, inaccessible aux violences venues d’ailleurs : un tyran, le corps, le désir, le social, la nature ou la famille. Le plaisir définit dès lors la jouissance de soi comme une souveraineté réalisée, conquise et radieuse. »

    (Wikipedia)

     

    je trouve reposant qu'il y ait de temps à autre, des âmes entièrement désengagées, indifférentes. Et même je trouve qu'il n'y en a pas assez. C'est de l'enthousiasme que naissent les mondes totalitaires, pas des indifférents blasés………. L'idéaliste aux mains rouges. J'ai le droit de tuer et même de m'être trompé en tuant, parce que je l'ai fait avec sincérité. Ah oui, il n'y aura jamais assez d'indifférents.

    (Vita Nova)

     

    Ne pas se laisser affecter par le monde…
    le bruit du monde..la violence du monde…devenir imperméable à l’autre…à ses malheurs ..à ses humeurs…n’avoir d’envies que de soi-même….l’indifférence contre la déférence…contre la dépendance à l’amour..au désir..au social..l’individualité solaire d’Anaxarque…dans l’absolu , douce utopie idéaliste , dont on peut rêver ou pas , qui nous mettrait dans tous les cas de figure à l’abri de bien des souffrances venues tous azimuts….érigée en système elle deviendrait hélas… je le crains …à très brève échéance…..la mort de la blogosphère..



    ( Peinture : "L'indifférent"...d'Antoine Watteau )

      


    votre commentaire
  • Happy Birthday to me .....

     D’abord ce message dans mes mails d’hier..
      
    « jacques L. a créé spécialement pour vous une carte de voeux
       intitulée "Le temps ne fait rien à l'affaire.....".

      
    ……Jacques…un copain de Lycée….
       qui me retrouve après plus de 45 ans de silence…
       merci Internet…merci « Copains d’avant »

    ….je me souviens que nous avions 5 jours de différence…
    il est du 30 mai….faut croire qu’il s’en souvient aussi…mystère des méandres de la mémoire…

     

    ….Et puis ce clic sur le blog de Radha…hier soir…juste avant d’éteindre l’ordinateur..

    J’adore ses billets…toujours en fragile équilibre entre deux détresses…entre deux bonheurs…
    avec ses mots qui sonnent si justes……celui doux-amer du 1er juin


    « Dans les chaussettes »
    … » 27 piges hier…..Je ne fête pas mon anniversaire.
    Je crois que la dernière fois que je l’ai fait, j’avais 10 ans……

     

    ……27 piges….je lui ai laissé un commentaire… » 65 demain.....tu changes avec moi..???? «

     

    …Alors que j’allais éteindre pour la nuit …un message privé….. 

    »radha vient de visiter ton blog et te laisse le message suivant :

     

    " hé, non, bon anniversaire à toi ami Gémeaux!

    Bon, l'avantage, c'est qu'a 65 ans, au moins tu as une vie accomplie et pas un semblant de projet bancal...

    Parce qu'après tout, on sait tous que l'age c'est dans la tête (et que je suis une vieille rombière).

     

    Happy Birthday" »

     

    Je lui ai répondu…je ne sais plus les termes exacts….
    je crois que je lui ai dit que quelle que soit la qualité de l’écriture ,
    une page à écrire était toujours préférable à une page écrite….
    et qu’au fil du temps on se rend compte que les anniversaires ressemblent d’avantage
    à un sinistre et fatal décompte qu’à un jour de liesse…

    …Ce matin… cadeau près de la tasse du petit déjeuner…..
    une petite merveille de technologie…un camescope numérique miniature ...…
    à peine plus grand qu’un briquet ...… j’en rêvais depuis un moment…
    quand je me serai farci les 300 pages de la notice , je crois que je vais bien m’amuser…..

     

    Merci aux deux coms sibyllins faisant allusion au jour d’aujourd’hui…...

     

    Comme chaque année j’aurais deux coups de téléphone…..
    ma mère d’ici une demie heure….et l’ainée de mes sœurs vers midi…

    Ce soir….....je dine dans un bon restaurant…



                                   boisson champagnes champagnes 9 gif


    (4 juin 2008)  


     


    votre commentaire
  •  

    Tao ...   « Le meilleur soldat n'attaque pas.
      
    Le combattant de valeur l'emporte sans violence.
      
    Les plus grands conquérants gagnent sans lutter.
      
    Les dirigeants les plus efficaces conduisent les hommes sans ordonner.
      
    C'est ce qu'on appelle "la non-agressivité intelligente".
      
    C'est ce qu'on appelle "la maîtrise des hommes".

      
    « Connaitre les autres, c'est la sagesse.

    Se connaitre soi-même, c'est la sagesse supérieure.

    Imposer sa volonté aux autres, c'est la force.

    Se l'imposer à soi-même, c'est la force supérieure. »
    On tire toujours avantage
    à relire le Tao Te King de Lao Tseu…..
     

    allez y passer quelques minutes…ce ne sera pas long…

    et je vous garantis que ce ne sera pas du temps perdu…

    (2 juillet 2008)

      

      

      

      

      

      


    votre commentaire
  •  

     

    Dix fois….cent fois…mille fois….

    je ne saurais dire…

    tant la vision de cet espace privilégié hante depuis si longtemps  les méandres de ma mémoire…

    depuis ma plus tendre enfance où je ne comptais pas les coups de pédales ni les kilomètres à vélo pour venir m’en repaître…
    jusqu’aux jours d’aujourd’hui où je ne me lasse toujours  pas du même spectacle…
    immuable mais toujours recommencé….

    toujours le même , et cependant  toujours autre…
    un sentiment d’intemporel..
    avec une infinité de différences subtiles perceptibles ou pas

    que je me plais à détailler pendant des heures…

    Splendeur mouvante et scintillante que je mitraille de mon objectif avec désespérance…
    un profond sentiment d’impuissance à saisir  et à traduire 
    l’ineffable beauté qui imprime ma rétine jusqu’aux tréfonds  de ma subconscience…

    Je ne peux m’empêcher de faire un parallèle avec l’obsession d’un Monet à peindre et repeindre  sans relâche le même portail de la cathédrale de Rouen ou les nymphéas de son jardin de Giverny à la poursuite de l’impossible…

    saisir l’insaisissable…un reflet…une  lumière fugitive…une nuance subtile que personne d’autre ne peut voir comme soi-même..au point qu’on en vient à douter de sa réalité…comme si une part de rêve venait s’y additionner…sans doute la même angoisse a t’elle saisi Hokusai et ses cent représentations du mont Fuji  ou Cézanne et sa montagne Sainte Victoire…

     

    Il me vient à l’esprit l’aphorisme chinois :

     « Quant le sage montre la lune , l’imbécile regarde le doigt « ……

    et si le doigt c’était tout simplement une photographie , une toile…un texte..ou une musique… ??



    (27 août 2008)

      

      

     

     


    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique