• Si je devais m'envoler pour toujours ...

     

    ....ce serait sur la voix de Randy Crawford...

    “Why live life from dream to dream
    And dread the day that dreaming ends…”

     


    votre commentaire
  • Si j'étais une illusion.....

    …..elle ne serait pas forcément comique……

    et probablement perdue……

     

     

     

     

    Ce qu'il y a de plus réel pour moi, ce sont les illusions que je crée avec ma peinture. Le reste est un sable mouvant.   [Eugène Delacroix] 

     

    La vie a besoin d'illusions, c'est-à-dire de non-vérités tenues pour des vérités.   [Friedrich Nietzsche] 

     

    Comme on mets peu de temps à s'habituer aux miracles.   [Richard Bach] 

     

    Et avec quelle quantité d'illusions ai-je dû naître pour pouvoir en perdre une chaque jour !   [Emil Michel Cioran]  

     

    La solitude ! L'orgueil, oui. L'orgueil de se suffire à soi-même, et l'illusion de se posséder totalement.   [Jean-Yves Soucy] 

     

    Ce qu'on nomme cafard n'est souvent qu'une éclipse de nos illusions et un éclair de notre lucidité.   [Fernard Vanderem] 

     

     


     

     


    votre commentaire
  • .....il faudrait me chercher dans la peinture...........

     

    La vidéo "Women in Art",

    réalisée par l'Américain Philip Scott Johnson est consacrée à l'histoire de l'art à travers l'image de la femme. Cette sélection de portraits féminins animés compose une sorte "d 'idéal féminin" , une récurrence à travers les oeuvres et les siècles... Plus intéressant encore, les oeuvres apparaissent dans l'ordre chronologique,... La musique est celle de Yo-Yo Ma jouant la Sarabande de la Suite pour Violoncelle n° 1 de Bach. Cette vidéo est un vrai chef d'oeuvre d'art digital sur les plans de la maîtrise technique et de la créativité artistique.

     

     

     


    5 commentaires
  • Tout sur Bottle...

    ................évidemment.....Paris.....

     

     

    Amoureux………

     

    Mille façons d’être amoureux….

    dix milles raisons d’être amoureux….

    cent mille sujets dignes d’amour…..

     

    Tombé en amour il y aura bientôt cinquante ans…pour un endroit , un lieu…une ville….un espace que j’ai arpenté en tous sens pendant des décennies , sans jamais vraiment le connaître…une découverte permanente jamais rassasiée…des mystères livrés au compte goutte…un éblouissement continu renouvelé chaque jour….

     

    PARIS……amoureux de Paris…..

     

    Je vous recommande un superbe film issu de la collaboration Cédric Klapisch/Romain Duris…le réalisateur a souhaité  "bousculer son rapport à l’acteur dans une histoire où je me suis permis de prendre le temps de rendre hommage à ma ville et ses habitants."

    Voici donc notre héros incarnant un jeune trentenaire condamné du cœur qui, à l’orée de sa vie, prend conscience du désordre de sa vie, de ses échecs, rattrapant ses journées en s’inventant mille et une intrigues au travers des passants de son quartier, et plus généralement des Parisiens qu’il observe de sa fenêtre.

     

    Mille et un visages, mille et une histoires qui ne se croiseront pas toutes. Paris, film choral, s’alimente ainsi de grands noms du cinéma français, et notre préférence ira tout droit vers Katrine Viard en boulangère bien de droite. Mais on ne peut quantifier ici les performances de jeu. Entre Albert Dupontel, Fabrice Luchini, Juliette Binoche, Gilles Lellouche, Zinedine Soualem...

     

    Au-delà de l’histoire qui se regarde comme les circonvolutions ininterrompues d’un ballet citadin intemporel , j’ai surtout retenu les images superbement cadrées d’un kaléidoscope où je me suis retrouvé à chaque seconde….un merveilleux hommage à ma ville…celle qui m’a vu grandir…et vieillir….celle qui m’a vu vivre…..

     

    Amoureux de Paris……

     

     

     

     

     


    6 commentaires
  • Tout sur Bottle...

    ........................un Myosotis....peut-être....

     

       Forget me not…

    vergiss mein nicht…no me olvides….nontiscordardime….niezapomlnajki…..

     

    Selon une légende,

    un chevalier et sa dame se promenaient le long d'une rivière.

    Il se pencha pour lui cueillir une fleur,

    mais perdit l'équilibre à cause de son armure et tomba à l'eau.

    Alors qu'il se noyait, il lança la fleur vers sa dame en criant « Ne m'oubliez pas ! »

     

    …..Cette fleur devenue rappel universel…

    comme cette photo dans un coin d’étagère…..

    un regard pour l’éternité…un message par delà le temps……

    une prière muette…..

     

    ....................ne m’oublie pas……………

     

    Diego Ortiz - Recercadas 4 - On Sandrin's Doulce Mémoire...

     

     


    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique